Musique


 

 

             grande guerre 14 18        LA GRANDE GUERRE       grande guerre 14 18
                                                             1914-1918

Le 11 novembre 1918 à 5h15, l'armistice était signé dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.
A 11 heures, le cessez-le-feu était actif et la France pouvait célébrer la victoire. Partout, les clairons retentirent et les cloches des églises se mirent à sonner.
Cinq années de guerre totale prenaient fin.

Mais cette immense joie était mêlée d'un profond sentiment de deuil et de tristesse.

La CORSE pleurait 11.419 des siens et 25.000 invalides et blessés

Nul ne fut épargné: aucune famille, aucun village.

Chaque année, VERDESE se souvient

Rassemblées autour de Mr le Maire, toutes les générations sont présentes.
La commémoration est simple mais émouvante. Après le dépôt de gerbe, c'est le recueillement à la mémoire de tous les morts de la grande guerre et particulièrement des 11 enfants du village tombés aux champs d'honneur.

La cérémonie s'achève comme de coutume par le verre de l'amitié offert par la municipalité

 Monument aux Morts VERDESE 

Monuments aux Morts de CORSE



 

 

La CORSE et la Grande Guerre (*)

- Recensement 1911 = 287.388 Hab
- Mobilisation Août 1914 = 45.000 Soldats
- Morts au combat = 11.419 Soldats
- Invalides - Blessés = 25.000 Soldats
- Ratio Nbre de Morts/Recensement = 4% (National 3.5%)
- Ratio Nbre de Morts/Nbre de Mobilisé = 25% (National 16%)

3 Raisons pourraient expliquer ce lourd tribut:

- Importance des Corses dans l'armée de métier et particulièrement l'armée coloniale présente en 1er ligne
- Les Corses surtout des paysans en 1914 appartiennent aux régiments des fantassins souvent en 1er ligne eux aussi
- Dans les campagnes, le sentiment patriotique l'emporte et les engagements ont été signés par des familles entières.

(*) Source ONAC.HC

 


Haut de page