Musique


 

 

La vie au village

 

La Corse est une terre de superstitions au cœur de laquelle

se mêlent foi chrétienne et croyances populaires.

Les fêtes religieuses des Saints et Martyrs rythment les

saisons et les saisons rythment nos occupations.

Au printemps, c'est la semaine sainte qui annonce la fin de

l'hiver. Les processions du Vendredi Saint suivies par la

mérendella du Lundi de Pâques (repas champêtre)

annoncent la renaissance du Christ .

Le renouveau de la nature incite aux travaux des jardins

potagers, fruitiers ou d'agrément, au débroussaillage.

C'est l'ouverture de la pêche et la perspective qu'elle soit

 miraculeuse...

St Antoine(le 13 juin) et St Jean (le 24 juin) préfigurent le

retour du solstice d’été, des vacanciers, de la famille et des

amis venus du continent ou d'ailleurs.

Avec l'arrivée des chaudes journées, le jardin retrouve sa

superbe. Il faut semer, piquer, récolter. L'heure est aux

premières longues discussions sur les terrasses et sur le

terrain du jeu de boules de la Piazza Nova.

Les touristes sont à peine partis que déjà on fête

la St Michel le 29 septembre.

Nos anciens aimaient à dire que lorsque St Michel arrivait

la rentrée scolaire n'était pas loin. Puis c'est l'ouverture de

la chasse, sangliers et grives n'ont qu'à bien se tenir.

Il est temps de couper et de rentrer son bois.

Les châtaigners

 qui enveloppent le village

fourniront ce précieux combustible. 

Novembre s'installe avec sa froidure et ses journées courtes.

La fête de la St Martin donne le signal de l'entrée dans

l'hiver. Dans cette grisaille, elle apporte un souffle de

chaleur et de convivialité. 

Autrefois, c'est à la St Martin qu'on tuait le cochon et qu'on

tirait le vin des dernières vendanges. C'était la fête de

l'abondance. Aujourd’hui, les coutumes ont changé mais la

convivialité est toujours au rendez vous.

Le 8 décembre fête de Marie et de l'Immaculée Conception

marque le début du temps de Noel. La vie au village est au

ralentie, paisible comme autrefois. L'hiver n'est pas triste.

Il est fait de feux de cheminées, d’amitié, de moments

partagés autour d'une table garnie ( pulenda, figatellu... )

Le 20 janvier, on fête sobrement San Sébastien,

le Saint patron de Verdese. Pluie, vent, neige frappent

encore à notre porte mais la fin de l'hiver se dessine

lentement.

Loin de la ville et de ses activités bruyantes

(grandes avenues, magasins, circulation),

 on ne s'ennuie pas pour autant au village.

 

 

Alain Pirchi: 27.01.2014

 


Haut de page